Bienvenue dans la Légende !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Luvia Céleste de la Brume

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Trucmuche
Génésys et Fondatrice


Féminin
Age : 27
Humeur : Créative
Messages : 375




MessageSujet: Luvia Céleste de la Brume Ven 27 Juil - 15:26


Luvia Céleste de la Brume
Je suis une mage



Ton personnage



© Mégane Fox

Nom : Je me nomme De la Brume
Prénoms :Mes prénoms sont Luvia, Céleste , dans cet ordre s'il vous plait !
Sexe : Je suis une ♀ jusqu'au dernière nouvelle.
Âge : J'ai 21 ans physiquement mais en fait je suis beaucoup plus vielle que ça ! Je dirais 500 ans et des poussières.
Rang : Je suis la grande est suprême Génésys !
Ordre : J’appartiens à Ordre de la Célestine
Orientation amoureuse : Plus le temps passe, plus mon esprit s'ouvre. On peut largement dire qu'aujourd'hui je suis bisexuelle. Je goute à tous les plaisirs de la vie.
Emplacement de la pierre : Je la porte en temps que pince à cheveux, mais je peux l'enlever de son socle pour la mettre en temps que bague.
Pouvoir et description de celui-ci : J'ai deux pouvoirs, on pourrait-on plutôt dire que j'ai une malédiction et un pouvoir. Ma malédiction est celle de vivre éternellement et mon pouvoir est celui de transformer la brume.
En effet, avec mon énergie vitale et la vapeur d'eau, je peux créer des objets sortis de son imagination. Ces objets sont donc constitué d'énergie vitale et de brume ce qui donne un matériau unique, incassable et surtout que je peux contrôler vu qu'ils sont formés de mon énergie . Généralement, je fais plusieurs armes que je fais voler autour de moi et qui m'accompagnent dans mes combats.
Mais si j'abuse de ce pouvoir, je risque le coma, pas la mort bien sur vu que je suis immortelle. Je resterai dans le coma jusqu'à que mon énergie vitale soit entièrement reconstituée.


Description Mentale


Vous voulez savoir qui est mon moi intérieur ... bonne question ! Ce ne va pas être une mince affaire de me décrire. Je vais quand même essayer.

Je suis vielle, très très très très très très vielle. Physiquement cela ne se voit pas, mais le temps m'a endurcie. Il m'a rendue plus posée, sage, calme. Je me sens aussi moins concernée par le monde qui m'entoure. Malgré cela, je m’intéresse à celui-ci, j'aime contempler les changements se produire sur le monde. Je me tiens au courant aussi et vu que je me tiens au courant depuis des années voire des siècles, j'ai amassé une certaine culture.
Mon intelligence et ma rapidité d'apprentissage a donné lieu à mon passe-temps favori : apprendre les poèmes par cœur. Je me plais à entrainer ma mémoire, à ressentir la satisfaction après la fin de mon récit.

Je ne suis plus quelqu'un qui m'emporte vite, je prends patience et parle la plupart du temps avec douceur. Mais si une situation de conflit s'éternise et met ma patience à rude épreuve, mon ancienne impatience reprendra le dessus et je redeviendrai un volcan indomptable qu'il ne vaut mieux pas approcher au risque de se bruler gravement.

Après je suis je l'avoue une sadique narcissique. Je suis merveilleuse et je frôle la perfection alors comment puis-je me mentir ? Tout le monde ne m'aime pas bien sur, mais c'est à cause de la jalousie qui les rongent. Ce qui est compréhensible, quand vous voyez une personne comme moi, qui possède le physique d'un ange et la force de caractère d'une tornade ... Je m'aime ♥
Sinon, comme dis précédemment, je suis sadique. Je n'ai aucun remords à torturer une personne, mais je fais ça avec classe.
Lors d'une guerre je me battrai bien pour la perfection qu'incarne les Célestins, si mon merveilleux ordre n'est pas concerné, je préfère faire la guerre dans l'ombre. C'est à dire que j'utilise, j'influence les autres ordres pour arriver à mes fins. Mais même si je dis que je ne bas que pour les miens, j'aime me battre pour montrer ma force. Si on me lance un défi je l’accepterai sans hésiter. Personne, je dis bien personne n'aura le dernier mot avec moi.

Je suis noble, même si aujourd'hui cela ne vaut plus grand chose. Je garde donc des manières distingués, je me tiens toujours droite, me déplace en permanence avec grâce, mon langage est aussi parfois influencé.
Je ne vous ai pas dis que j'étais une danseuse reconnue ? Oui, le temps m'a offert l'occasion d’appendre les danses, toutes sortes de danse que je maitrise toutes à la perfection. Vous trouverez surement cela singulier, mais lorsque que je me bats, je me déplace comme si je dansais. Cela rends mes mouvements plus fluides, souples et contrôlé.

Maintenant parons de mon côté affectif. J'apprécie facilement une personne, mais de là à lui accorder ma confiance. Je suis quelqu'un d'assez sociable si vous avez, évidement, un physique attrayant et que vous soyez plus ou moins immortels. Je ne parle pas aux gens laids. Je ne veux pas qu'on me voient en compagnie de ce genre de personne, cela m'entache.
Sinon, côté amoureux c'est le vide et le néant. Je n'aime plus dans ce côté là de peur de souffrir, après mon première amour j'ai peur. C'est pour ça que j'enchaine les relations d'une nuit. Je ne m'attache pas à ces personnes et comme dis plus tôt, je ne me soucis plus du sexe de la personne en face. Je me suis ouverte sur ce point de vue là et je veux tout connaitre. J'ai unes soif de connaissance qui peut passer pour une certaine perversion.

Je pense que je me suis assez bien décrite. Après si vous voulez en savoir plus, venez me voir.

Description Physique


Vous me demandez comment je suis ? Physiquement ... je ne vais pas vous mentir je suis un canon ! Vous voulez que je développe plus ? Vous exagérez quand même ! Regardez-moi et vous saurez ! Comment ça vous êtes aveugle ?
Bon, pour que vous ne ratiez pas tout je vais ma décrire.

Je suis un brune de taille moyenne, 1m65 la dernière fois que je me suis mesurée ce qui remonte à une bonne centaine d'années ! Vous dites que 1m65 ce n'est pas très grand voire petit ? Oui je sais ! C'est pour ça que j'ai dis taille moyenne !
Sinon j'ai de longues jambes élancées qui paraissent infinissables, une taille de guêpe avec un ventre plat : ce qui va souvent de paire.
J'ai aussi une poitrine bien fournie, des épaules plutôt larges qui soutiennent un adorable minois. Une bouche pulpeuse et bien dessinée, un petit nez en trompette et ma grande fierté : mes yeux. De magnifiques yeux d'un gris bleuté incomparable, tel la brume, vous ne trouvez pas que cette coïncidence rend divinement bien ?
Sinon, je ne vous ais pas présenté mon incroyable chevelure d'un brun intense qui me tombe au milieu du dos.

Maintenant vous voyez un peu la beauté que je suis ? Comment ça je suis narcissique ?! Vous n'avez pas lu ma petite présentation mentale alors, car mon narcissisme est noté noir sur blanc !


Histoire


Mon histoire commence il y a bien longtemps, tellement longtemps que je n'en garde que des souvenirs flous de mon enfance. C'est pour cela que je ne peux vous dire avec précision l'année de ma naissance. Dans mes souvenirs, je suis née en Décembre, le 21. Après vous dire si cette date est la bonne où celle que je me suis inventée, je ne saurais pas. Je dirais que je suis née vers la fin du XV siècle, sous le règne de Louis XII. Ce dont je suis sure c'est que je suis née en France. Mes parents avaient quitté Xényla pour vivre dans ce merveilleux pays. Je sais qu'aujourd'hui rare sont ceux qui ont connu cette période où les Xényliens venaient vivre dans la dimension humaine. Cette période est même devenue une légende, car je n'ai moi-même connu que la fin.

J'ai donc grandi en France dans une famille noble. Oui, bien sur ma famille était noble et d'une lignée très respectée et très proche du roi. De cette enfance je n'en garde que des souvenirs chauds et agréables et un visage. Le visage du seul qu je n'ai jamais aimé. Il était humain. Nous nous sommes rencontré, je devais avoir 16 ans et lui 18. Notre compatibilité était incontestable, nous passions tout notre temps ensemble. J'en suis tombé amoureuse : mon première amour. Lui aussi m'aimait, mais n'étant pas promis l'un à l'autre, nous entretenions un amour interdit. Il était promis à une fille, une aristocrate italienne ... une Xénylienne, plus précisément une vampire. Elle me jalousait. Au plus au point. J'avais le cœur de son fiancé. Elle a tout fait pour le récupérer, mais Il la détestait. Il ne connaissait pas ma secret, elle si. Elle ne connaissait pas mon pouvoir mais savait que j'étais Xénylienne : ce genre de chose doit se voir sur le visage. Lui ne le savait pas car c'était dans l'accord avec mes parents : je n'épouserai personne contre mon grès mais en échange mon secret devait rester secret à tout humain.

Bref, sa jalousie excessive à éclaté ce jour-là. Le seul jour qui n'est pas flou dans ma mémoire. Le jour où j'ai commencé à tout perdre.
C'était un beau jour de mai. J'allais le rejoindre à notre point de rencontre habituel : une cascade au milieu de la forêt.
Quand je suis arrivée il était là, il m'a souris. Il s'est levé et m'a donné un baiser furtif avant de s’attarder un peu plus. Bientôt le baiser devenait de plus en plus passionné. Je n'ai jamais repris autant plaisir à embrasser quelqu'un que ce garçon. Je l'aimais vraiment.
Notre baiser est devenu de plus en plus passionné. Vous devenez la suite : c'est ce jour-là où j'ai perdu ma virginité. C'était mal, tellement mal. Normalement, j'aurais du la perdre le soir de ma nuit de noce... Je n'ai jamais fait les choses comme les gens attendaient que je le fasse.
Cette étape franchie entre lui et moi était de trop pour elle. Elle n'arrivait pas avoir ce qu'elle voulait et c'était moi qui l'avait eu. Elle l'avait suivie ce jour-là. Elle avait attendu la fin de nos ébats pour sortir de l'ombre. Son regard était celui d'un fou, la part de bon en elle s'était échappée en ce moment. Elle m'a regardé avec un sourire qui était l'un des plus effrayant que je n'ai jamais vu. Elle s'est approchée de moi et m'a dit:

-Luvia j'ai un présent pour toi.

Moi, je la regardais avec des yeux ronds. Ce qui était compréhensible j'étais encore nue, je lui avait fauché son fiancé et elle me proposait un présent...
La folle n'a pas attendue que je lui réponde et s'est jetée sur moi. J'ai tout de suite riposté, j'ai levé les mains et formé une petite dague devant moi. Je m’en saisi, mais elle avait plus de force que moi, plus de pratique, plus de vitesse ... Elle était vivante depuis plus longtemps que moi et ses pouvoirs de vampire, elle avait eu le temps de se les approprier. Elle m'a mordue. Tout en me mordant, elle murmurait une formule. Je ne pouvais rien faire pour me dégager. Celui que j'aimais était cloué sur place par ce spectacle.
Pour moi, les secondes qui suivirent me parurent des heures. Je me demandait même si elles pouvaient avoir une fin. Quand elle me lâcha enfin, je poussais un soupir de soulagement. Elle, elle pleurait, elle pleurait des larmes de sang et murmura avec un sourire aussi terrifiant que tout à l'heure si ce n'est plus à cause des larmes.

- Je t'ai donné mon immortalité, tu le verras mourir comme j'ai vu mourir ceux que j'aimais. Tu souffriras comme j'ai souffert ... Toi .. je ... aimais ... volé ... pardo .. pourrai ... jamais ... détesté ... malédiction.
Je ne comprenais plus rien à la fin de sa phrase ... Pourquoi je me sentais si mal ? Je tombe ... Quoi ?!


***


Je me réveille plus tard, je suis toujours à la cascade et Il est là aussi. Elle aussi. Enfin si on peut dire ça, car elle git sur le sol telle une poupée inanimée.
Il me regarde avec des yeux remplis d'inquiétude. Je lui souris, il m’embrasse et des larmes courent sur ses joues. Elles sont aussi de sang, je panique et m'écris :

- Que t'a-elle fait ?!
- Elle m'a fait comme à toi ... sauf que toi elle t'a donné son immortalité et moi son pouvoir ... Et je suis humain ...
Je le regarde affolée, le prend dans mes bras, hurle ... Je sais qu’il va mourir, les humains ne peuvent avoir un pouvoir. Il me regarde, compatissant, il sait que je vais survivre. Il sait que je suis différente ...

- Je suis désolée, je ne pouvais pas te le dire ...

Il me posa un doigt sur mes lèvres pour me faire taire et secoua la tête :

- Je le savais je l'ai toujours su.

Je pleure. Je n'arrête pas de le serrer dans mes bras, de l'embrasser, je ne veux pas le perdre. La fin est proche je le sens. Il tousse, ses larmes de sang coulent à flot. Je le regarde et je sais que c'est la dernière fois, je pleure toujours. Ses derniers mots sont à jamais gravé dans mon cœur :

- Je t'aime, je t'ai toujours aimé et je t'aimerai toujours quoiqu'il arrive.

Il est mort. Je hurle, je cris, je me demande comment ma voix peut fournir autant d'énergie. Je continue de m’égosiller de réduire en bouillie le corps de la meurtrière qui à donné sa vie pour bousiller la mienne.

A la suite de cette journée, les évènements se sont enchainés. Ses parents ont été tués par représailles des deux familles : celle de la fille et celle de son amant. Ces deux familles étaient persuadées que c'était moi qui les avaient tués. Pour me punir ils avaient donc tués toute ma famille.
J'ai séché mes larmes et j'ai suivi le mouvement : je suis repartie à Xényla. Les portes ont été fermées et je me suis lancée dans une nouvelle vie dans un monde inconnu.

Lors des tensions qui sévirent à Xényla, je me suis rangée du côté des Célestins. Étant l'une des première membre, je n'ai pas passé ce test des pierres.
Ensuite est venu la guerre. La seule guerre de cette dimension, car oui Xényla n'est pas aussi grande qu le monde humain, elle se concentre en une ville, une très grande ville et moi je vivais et je vis toujours là-bas . Un groupe d'ami autrefois très soudé s'est séparé : deux dans les Ambres et deux dans les Jades. L'un de ses amis, chez les Ambres a été assassiné. Les tensions sont donc partie de là. Ce fut au début une guerre dans l'ombre avec des assassinats puis elle fut beaucoup plus ouverte.
Les Célestins se rangèrent aux côtés des Jades, car c'était ceux qui venait les moins les solliciter. Les Célestins ont pris cette guerre pour un jeu : la preuve aucun Célestin n'est mort. Pourtant il y a eu des mort, mais pas chez nous. Nous avons tué beaucoup de monde par contre. Il nous arrivait parfois de tuer des Jades trop entreprenant sur nos troupes ... nous étions un peu neutre à vrai dire. J'étais Astre lors de cette guerre.
La guerre se termina comme elle est venue. La soif de sang était assouvie et on ne voulait plus en voir couler. Un traité à même était signé.
Enfin, des restes de cette guerre sont encore présentes aujourd'hui. Les ambres et les jades ont des relations plus ou moins ambigües.
Nous avons donc tous reprit notre vie quotidienne. Notre Génésys est tombée gravement malade. Elle est mort peu de temps après et j'ai repris sa place. J'avais toujours eu une bonne relation avec elle, et l'autre Astre ... Je l'admets je ne pouvais pas le voir. D'après moi, il n'était devenue célestin que par erreur et je ne m’arrêtait jamais de le rappeler à notre défunte Génésys. Il passait son temps à parler avec les oiseaux !!! LES OISEAUX !!! Comment avait-il fait pour devenir Astre ? Bonne question ... Je ne sais plus ...
Je suis donc devenue Génésys.

Je suis la Génésys immortelle de l'Ordre de la Célestine et vous venez de lire mon histoire, interdiction de juger le passé de quelqu'un c'est mal poli ! Maintenant je dois vous laissez, je me doit de retourner voir les miens : c'est mon rôle après tout, être à l'écoute de tout le monde et de défendre les Célestins.




Un petit point

Le code : [Validé par Luvia]
Comment as-tu connu Xényla ?Je sais pas ... En le créant peu-être ?
Ton avis ? C'est mon bébé ♥
Autre : Pas grand chose ...



© Fiche de présentation By Richira de Templactif

------------------------- ~~~~~ -------------------------

J'écris en lightsteelblue ♠️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-legende-de-xenyla.forumactif.fr

Luvia Céleste de la Brume

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Légende de Xényla :: Le commencement :: Présentations :: Présentations validées-